Crédit en ligne, avec accord de principe immédiat

ASSURANCE-VIE, RENDEMENT DES CONTRATS

Le rendement des contrats d'assurance-vie

Le magazine LE PARTICULIER indique dans son édition de juin 2012 que les contrats d’assurance-vie anciens sont parfois moins rémunérés que les contrats actuellement proposés, avec des rendements inférieurs jusqu’à un point pour certains contrats.

Les assureurs visés par ces constats du PARTICULIER sont au nombre de 12 : Banque Postale, Caisse d’Epargne, Crédit Agricole, LCL, MAIF, …. Le magazine indique également que 14 assureurs pratiquent des rendements similaires quelque soit l’ancienneté du contrat, notamment Afer, Asac-FApes, Carac, E-cie vie, GMF, Macif, …


Constats du journal

LE PARTICULIER indique que ces différences de rendement n’ont pas de raison d’être, pratiques dénoncées également par la FAIDER – Fédération des Associations Indépendantes de l’Epargne Retraite – qui relèvent de pratiques commerciales destinées à inciter les épargnants à souscrire de nouveaux contrats.

La législation impose aux assureurs de redistribuer à ses assurés au moins 90 % de ses bénéfices techniques et 85 % de ses produits financiers, sans préciser que les rendements doivent être homogènes. Dans ces conditions, les assureurs peuvent appliquer des politiques de rendement différentes à leurs contrats.

De la même manière et pour un rendement contractuel maximal identique, les assureurs peuvent prévoir des frais de gestion différents, donc privilégier certains contrats et très généralement les plus récents.


Quelles possibilités

Deux possibilités principales pour améliorer le rendement d’un contrat d’assurance, en considérant la fiscalité du contrat attachée essentiellement à l’ancienneté de celui-ci et, en prenant conseil auprès de partenaires indépendants.

Faculté n° 1 : Vérifier la nature du contrat (mono ou multi-support). Si le contrat est mono-support, en application de l' amendement FOURGOUS à la Loi BRETON du 26 juillet 2005 (Article 1 de la Loi modifiant l'Article L 131-1 du Code des Assurances), il est possible de le transformer en un contrat multi-support. A considérer : l’investissement minimal de 20 % dans des fonds gérés en unités de compte pour les contrats multi-supports.

Faculté n° 2 : Liquider l’ancien contrat en ayant le soin au préalable de choisir un nouveau contrat et négocier les conditions telles que : droit d’entrée, frais de gestion, etc …

Lorsque vous aurez fait part de votre intention de liquider votre contrat actuel à votre assureur, il est probable que celui-ci vous fasse de nouvelles propositions en la matière.

Aussi, nous vous suggérons de considérer soigneusement chacune des propositions qui vous sont faites, de la part de nouveaux assureurs sans oublier l'actuel.

Accueil
Rachat de crédits
Créd. travaux classique
Crédit énergie renouvelable
Eco prêt taux zéro
Prêt photovoltaïque
Crédit immobilier
Crédit hypothécaire
Crédit senior
Autres financements
Simulation de rachat
Demande crédit travaux
Demande crédit immo
Demande crédit hypothécaire
Demande crédit senior
Demande autres financements
Financement Outre Mer
Rappel automatique
Questions / Réponses
Questions spécifiques
Témoignages
Envoyer à un ami
Coordonnées
Mentions légales
Plan du site
Partenaires
Recrutement
News permanentes
Les taux
Patrimoine et fiscalité
Juridique
Entreprise
News de juin 2013
News de mai 2013
News d'avril 2013
News de mars 2013
News de décembre 2012
News de novembre 2012
News d'octobre 2012
News de septembre 2012
News d'août 2012
News de juillet 2012
News de juin 2012
News de mai 2012
News d'avril 2012
wi-credits.fr
crédit-travaux-maison.fr
Copyright SIGMA CREDIT, tous droits réservés pour tous pays